Consommation : le vin au verre, une nouvelle tendance dans les restaurants

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 05/06/2014Durée : 00h48

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cette année, le CICE permettra de baisser les impôts des entreprises de 12 milliards d'euros. Michel Sapin, ministre des Finances, affirme que le CICE contribue à relancer l'économie.

Certaines entreprises utiliseront tout en investissement. Mais c'est aussi de l'emploi, demain, dans certaines entreprises. Ça permettra aussi parfois de sauvegarder l'emploi.

L'an prochain, le CICE passera de 12 à 20 milliards d'euros.

C'est une tendance observée dans les restaurants. La consommation de vin au verre. Globalement, nous buvons moins d'alcool. Cette forme de consommation privilégie la qualité et le plaisir d'un bon vin sur la quantité.

C'est une habitude Le serveur arrive avec une bouteille de Saint-Emilion à la main. Ce couple se contentera d'un verre.

Pour le prix d'une demi-bouteille, on a un verre d'une meilleure qualité. On peut essayer des vins mieux.

Pour certains clients, la bouteille sur la table est devenue indésirable.

S'il y a une bouteille sur la table, je ne peux pas la quitter sans qu'elle soit vide. Au verre, on peut s'arrêter quand on en a envie.

Lors d'un repas au restaurant, la bouteille de vin est privilégiée. Elle représente 42% des commandes devant le pichet 26%, le vin au verre est en troisième position mais en un an, sa consommation a augmenté de 39%.

Dans les premiers prix, on peut avoir un Côte de Blaye à 4 euros.

4 euros le verre contre 19 euros la bouteille. Les restaurateurs se sont adaptés. Si 90% des vins sont proposés au verre, deux fois plus qu'il y a 5 ans, seuls les très grands crus ne sont servis qu'à la bouteille pour éviter tout gâchis.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==