VIDEO. "Ma thèse en 180 secondes" : la science pour Les Nuls

Seize candidats et trois minutes pour convaincre : bienvenue dans la quatrième édition de "Ma thèse en 180 secondes". Ou comment un thésard explique son sujet d’étude pour le rendre compréhensible.

Voir la vidéo
avatar
Benoît JourdainFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Mercredi 14 juin, dans le prestigieux studio 104 de la Maison de la Radio à Paris, les seize finalistes de "Ma thèse en 180 secondes" ont défilé sur scène. Pour une soutenance un peu particulière : face à un public de curieux et un jury, chaque candidat avait trois minutes pour faire comprendre à tous ce pourquoi il se démène depuis trois ans. Inspirée d’une idée née dans une université en Australie, cette "thèse en 180 secondes" est un véritable exercice de style. Au menu : neutrinos, convergence évolutive, mais aussi Batman, Usain Bolt et Harry Potter. 

Usain Bolt l’emporte au sprint

Sabrina Fadloun, en thèse à l’université Grenoble-Alpes, a été la grande gagnante de la soirée. Sa prestation lui a valu le prix du public et le premier prix du jury. Son sujet ? "L’étude d’un procédé de cuivre par MOCVD pour la réalisation de vias traversants à fort facteur de forme pour l’intégration 3D". C’est-à-dire ? Son travail doit permettre aux électrons de "battre des records de temps de propagation du signal électrique". Son imitation du sprinteur jamaïcain Usain Bolt a joué dans le verdict. Elle va toucher 2 000 euros, soit l’équivalent de "deux salaires de thèse".

La grande gagnante de \"Ma thèse en 180 secondes\", Sabrina Faldoun, félicitée par la ministre de l\'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l\'Innovation.
La grande gagnante de "Ma thèse en 180 secondes", Sabrina Faldoun, félicitée par la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. (MA THESE EN 180 SECONDES / YOUTUBE)