Bernard Tapie contrôlé à 185 km/h sur l'autoroute A7 dans le Vaucluse

Contrôlé par les gendarmes, Bernard Tapie a refusé de signer le document attestant de la rétention de son permis.

Bernard Tapie, devant le pôle financier à Paris, le 12 mars 2015.
Bernard Tapie, devant le pôle financier à Paris, le 12 mars 2015. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Mis à jour le , publié le

Les ennuis s'accumulent pour Bernard Tapie. L'homme d'affaires s'est vu retirer son permis après avoir été contrôlé, mercredi 24 février, à 185 km/h au lieu de 130 km/h sur l'autoroute A7 dans le Vaucluse. Contrôlé par les gendarmes, Bernard Tapie a refusé de signer le document attestant de la rétention de son permis mais "est resté courtois", d'après une source proche du dossier. "Le préfet décidera de la suite à donner à cette infraction", a ajouté une autre source. 

Un délit passible de trois ans de suspension de permis

Un excès de vitesse supérieur à 50 km/h est un délit passible de 1 500 euros d'amende et d'un retrait de six points assorti d'une suspension de trois ans du permis de conduire. Condamné à rembourser 404 millions d'euros liés à l'arbitrage dont il avait bénéficié en 2008 dans l'affaire Adidas et se disant "ruiné de chez ruiné", Bernard Tapie a annoncé fin décembre son retour en politique.