VIDEO. Eviter les réseaux sociaux, dormir tôt, s'inspirer des annales : les bons conseils pour bien réviser avant le bac

Invité de franceinfo à quelques jours du début des épreuves du bac, Bertrand Galliot, professeur de mathématiques et directeur d'un site de soutien scolaire, donne des conseils aux lycéens pour ne pas se rater et limiter le stress.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les épreuves du baccalauréat 2017 démarrent jeudi 15 juin. Ces épreuves sont souvent synonymes de stress pour les candidats. Bertrand Galliot, professeur de mathématiques et directeur pédagogique du site de soutien scolaire Les bons profs nous livre les bons conseils sur franceinfo lundi pour bien réviser et éviter le stress de la copie blanche. Il encourage vivement à "s'inspirer" des annales. "Actuellement, je pense qu’il faut réviser environ 15 à 20% du cours et le reste du temps, prendre des sujets de bac et uniquement des sujets de bac", a insisté Bertrand Galliot. Il conseille également de mettre les réseaux sociaux de côté et aussi "se ménager des heures de sommeil", et de ne "pas se coucher après 23h-0h00".

franceinfo : Que faut-il réviser pour le bac de maths ?

Bertrand Galliot : Il faut regarder les sujets qui sont déjà tombés en 2017. Il y en a déjà dans certains pays : à Pondichéry, au Liban en Amérique du Nord. Ce sont de bonnes sources d’inspiration car il y a des tendances, des modes dans les sujets. Il faut s’en inspirer. En mathématiques, les probabilités et les algorithmes tombent à tous les coups. Donc ils sont incontournables.

Que doivent faire les lycéens avant le jour J ?

Leur vie doit être très simple. Elle doit être organisée autour des révisions, de la gestion du sommeil. Je conseille aussi de mettre les réseaux sociaux de côté. C’est très difficile, mais il faut le rappeler parce que c'est très envahissant. Il faut qu’ils aient le temps, certes, de les utiliser un peu, mais d’arriver aussi à les mettre de côté parce que c’est très chronophage. Actuellement, je pense qu’il faut réviser environ 15 à 20% du cours et le reste du temps, prendre des sujets de Bac et uniquement des sujets de bac. Pour réviser le cours, il ne faut pas forcément réviser tous les cours, faites des fiches. Mais l’essentiel, c’est vraiment de faire des sujets de bac, on prend ceux des dernières années, on les fait et, tant qu’à faire, des sujets qu’on n’a pas encore fait. Il faut travailler le plus possible. Ce qu’on fait actuellement va être très utile. Il ne faut pas se coucher après 23h-0h00. Ce n’est pas une bonne idée. Il faut aussi se ménager des heures de sommeil, mais bien sûr il faut travailler à fond. Ne faites que ça.

Imaginons que la première ou la deuxième épreuve ne se passe pas très bien, comment faire pour ne pas paniquer ? Est-ce qu’il faut se remettre dans les révisions tout de suite, ou s’accorder un peu de temps pour digérer tout ça ?

Pour avoir le bac, parfois, il suffit d’avoir 8. J’explique. En ayant 8 de moyenne, on passe à l’oral et en assurant à l’oral avec un bon dossier, on remonte. Cela veut dire qu’on a la possibilité de rater 3-4 épreuves. Évidemment, quand on rate les 4 premières, on a tendance à baisser les bras. Il ne faut pas. Il faut mettre son orgueil dans sa poche, restez au bout des épreuves quoi qu’il arrive. Si on pense qu’on a raté une épreuve et qu’on a 3, on se débrouille pour avoir 6, parce qu’un 6, c’est récupérable, pas un 3.

Comment éviter l’angoisse de la feuille blanche ?

Pour éviter le stress paralysant, il y a une bonne chose à faire. Dès que le candidat a sa copie, il faut qu’il écrive, qu’il note tout de suite ses idées sur un brouillon. Par exemple, si c’est de la philo, faire une ébauche de plan. Pour les mathématiques, il parcourt l’épreuve et repère tout de suite l’exercice le plus simple, celui qu’il est sûr de faire. Une fois que l’épreuve a commencé, l’angoisse de la feuille blanche disparaît. L’élève se met à écrire, à travailler et c’est parti !

Un lycéenne en pleine révision avant le bac. (Photo d\'illustration)
Un lycéenne en pleine révision avant le bac. (Photo d'illustration) (DOMINIQUE ANDRE / MAXPPP)