Bac : trop de couacs

L’édition 2017 du Bac restera dans les annales. Pour le syndicat des chefs d’établissement, il n’y a jamais eu autant de couacs. La polémique enfle.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Bac est derrière ce lycéen, mais il est loin d’être soulagé. "J’ai été mis au courant que la question analytique de l’épreuve d’éco-droit serait supprimée, pour des raisons de fuite", explique-t-il. Pour lui, c’est injuste : "Je suis un peu outré et déstabilisé. C’était une épreuve facile pour moi, et je misais beaucoup dessus". Un raté parmi tant d’autres.

6 sujets de secours

Cet après-midi, 18 000 candidats repassent l’épreuve d’espagnol du Bac technologique. Et pour cause, les sujets distribués cette année étaient les mêmes que ceux du rattrapage de l’année dernière. L’Éducation nationale a eu recours cette année à 6 sujets de secours et 15 rectificatifs de consignes. Des erreurs inacceptables pour les syndicats des chefs d’établissement. Mais pour le ministre de l’Éducation, c’est inévitable dans un examen de cette ampleur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des candidats du bac, le 15 juin 2017, à Strasbourg (Bas-Rhin).
Des candidats du bac, le 15 juin 2017, à Strasbourg (Bas-Rhin). (FREDERICK FLORIN / AFP)