VIDEO. Un ancien ingénieur dénonce les dérives du secteur de la viande

Après avoir travaillé dans la société d'abattage Castel Viandes, un ancien ingénieur pointe du doigt les méthodes douteuses du secteur de la viande. Une équipe de France 2 l'a rencontré.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Il dénonce "un mépris du consommateur". Pierre Hinard lève le voile sur des pratiques douteuses dans le secteur agro-alimentaire. De 2006 à 2008, il était responsable qualité dans une société d'abattage et de découpe de viandes, près de Nantes. Son métier consistait à veiller à la qualité de la viande. Aujourd'hui, il dénonce les dérives du secteur dans le livre Omerta sur la viande.

"J'étais vraiment témoin de dérives vraiment trop récurrentes, avec des remballes et du recyclage de viande avariée que je mettais en destruction et qui réapparaissait une journée, deux jours après", explique-t-il face à la caméra de France 2.

"Ce n'était pas rare de trouver des asticots"

Selon lui, l'entreprise manipulait la viande de façon dangereuse. Selon lui, des pièces de bœuf pouvaient être plusieurs fois congelées puis décongelées. "Les pièces étaient collantes, le jus était noir, visqueux et dans le fond des bacs inox, ce n'était pas rare de trouver des asticots", s'indigne l'homme. Il demande alors la destruction de la viande qu'il juge avariée. Rien n'y fait. "La viande est partie chez un industriel pour faire des plats cuisinés, pour la grande distribution, pour les consommateurs."

Après avoir bataillé pour l'arrêt de ces pratiques, il est licencié en 2008. Il alerte les services chargés du contrôle de la filière, puis la justice. Une enquête est alors ouverte en 2013. En juin dernier, trois responsables de la société ont été mis en examen. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Pierre Hinard.
Pierre Hinard. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 2)