Un moustique transgénique libéré pour éradiquer le moustique tigre

Au Brésil, un laboratoire libère des milliers de moustiques génétiquement modifiés. Ces bêtes doivent lutter contre la propagation du moustique tigre, vecteur de la dengue. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

À Piracicaba, dans la périphérie de Sao Paulo (Brésil), une camionnette du laboratoire Oxitec libère 300 000 moustiques chaque semaine. Ces mâles doivent participer à la lutte contre la dengue, qui a tué 200 personnes depuis le début de l'année dans ce pays.

Ces moustiques sont génétiquement modifiés : leur descendance mourra avant d'atteindre l'âge adulte. Il s'agit du premier animal transgénique libéré dans la nature.

L'environnement déréglé ?

Chez Oxitec, un million de bêtes naissent chaque semaine. Les détracteurs dénoncent ces moustiques mâles - les seuls à ne pas piquer - qui pourraient dérégler l'environnement. Sofia Pinto, directrice du laboratoire, rétorque que c'est l'homme qui a introduit dans la nature le moustique porteur de dengue. "Nous voulons éradiquer seulement cette espèce invasive qui n'est pas bénéfique pour l'homme", confie-t-elle à France 2.

Le moustique transgénique est en phase de test. Il pourrait être commercialisé dès l'an prochain.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus chikungunya.
Un moustique tigre, responsable de la transmission du virus chikungunya. (UNIVERSAL HISTORY ARCHIVE / GETTY IMAGES)