Les chevaux de trait ont encore leur utilité

En voie de disparition, ces chevaux massifs sont utilisés pour les travaux en forêts. Contrairement aux tracteurs, ils représentent une méthode écologique.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Près de Tours, en Touraine, Jean-Baptiste Ricard, directeur d'Equi-Débardage, chérit ses chevaux de trait. En France, il n'en subsiste que 10 races. Ces chevaux massifs et endurants sont utilisés pour des travaux dans les vignes, les champs et les forêts.

Après un an de dressage, Jean-Baptiste Ricard les emploie pour évacuer des arbres abattus en forêts. Chaque animal peut tirer une tonne. Mais cette puissance n'entraîne pas de dégâts. Contrairement aux tracteurs, les chevaux de trait respectent l'environnement et n'abattent pas d'arbres pour se mouvoir.

En voie de disparition

Cependant, cette méthode écologique a un coût : presque deux fois plus cher qu'un tracteur. "Un cheval va sortir 40 mètres cubes de bois maximum par jour. Un tracteur va sortir 120 mètres cubes par jour", ajoute Jean-Baptiste Ricard. Néanmoins, ils sont beaucoup d'éleveurs et de bûcherons à croire en l'avenir des chevaux de trait pour les travaux, alors qu'ils sont en voie de disparition.

Le JT
Les autres sujets du JT