Rhinocéros braconné en France : alerte générale dans les zoos

Un rhinocéros d'un zoo français a été abattu pour sa corne, sciée et volée. Une première en Europe. Les parcs qui accueillent ce type d'animaux ont renforcé leur sécurité.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est pour cette corne de vingt centimètres que Vince a été tué de trois balles dans la tête au zoo de Thoiry (Yvelines). Une première en Europe. En moins de 24 heures, tous les zoos de France ont pris la mesure de la menace. "C'est une catastrophe pour le monde des zoos et pour la survie de l'espèce", affirme Samuel Coutant du ZooParc de Beauval (Loir-et-Cher). Après Thoiry, le zoo d'Amnéville (Moselle), craint d'être attaqué à son tour. Ce mercredi 8 mars, la sécurité a été renforcée.

Très chère corne

Pour protéger les animaux, plus d'alarmes, plus de vidéos, plus de surveillance. Les parcs animaliers se mobilisent. Vince a probablement été victime d'un trafic à destination des pays asiatiques. Un trafic particulièrement lucratif. Au marché noir, en Chine ou au Vietnam, une corne de rhinocéros peut se vendre jusqu'à 50 000 euros le kilo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rhinocéros au zoo de Thoiry en mars 2017, là où le rhinocéros blanc de 4 ans, Vince, a été tué par des braconniers.
Un rhinocéros au zoo de Thoiry en mars 2017, là où le rhinocéros blanc de 4 ans, Vince, a été tué par des braconniers. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)