Des chercheurs créent des singes "autistes" pour mieux étudier ce trouble du développement

Les scientifiques espèrent découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques pour soigner les symptômes de ce trouble envahissant du développement.

Un macaque dans le parc national de Hohhot, en Chine, le 24 janvier 2016.
Un macaque dans le parc national de Hohhot, en Chine, le 24 janvier 2016. (WANG ZHENG / XINHUA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cette étude pourrait permettre de mieux comprendre les troubles du spectre autistique. Des chercheurs chinois ont modifié l'ADN de huit singes afin de les rendre "autistes", a annoncé la revue scientifique Nature, lundi 25 janvier. Ces animaux sont désormais porteurs d'un gène humain associé à ce trouble envahissant du développement.

Les scientifiques de l'Institut des neurosciences de Shanghai (Chine) ont relevé des comportements évocateurs d'autisme chez les 13 petits macaques étudiés : déplacements en rond à répétition, réactions d'anxiété, ainsi qu'une diminution des interactions sociales avec leurs congénères. Les chercheurs doivent maintenant tenter d'identifier les déficiences du circuit cérébral de ces singes.

Vers de nouveaux traitements des symptômes ?

Les scientifiques espèrent pouvoir élaborer des stratégies thérapeutiques pour traiter les symptômes de l'autisme, encore méconnu, grâce à cette étude. Ils veulent notamment tester des "techniques d'édition de gène" pour apporter les modifications voulues.

Vu la grande diversité de manifestations des troubles autistiques, "l'élaboration d'un modèle animal unique de l'autisme pourrait être difficile à réaliser", selon les chercheurs. L'équipe a précisé que les méthodes employées dans le cadre de l'étude sont conformes aux normes éthiques internationales.