"Certains ne bougent plus, arrêtent de manger, se laissent mourir"... : les refuges pour animaux disent halte à l'abandon

A l'approche de l'été, les refuges pour animaux affichent déjà complets. Abandonnés par leurs maîtres, ils sont des milliers de chiens et de chats à manifester leur détresse derrière les barreaux de leur cage jusqu'à se laisser, parfois, dépérir.

Au premier semestre 2017, les équipes de la SPA ont pris en charge 3 430 chats et 2 973 chiens abandonnés par leurs maîtres. Image d\'illustration.
Au premier semestre 2017, les équipes de la SPA ont pris en charge 3 430 chats et 2 973 chiens abandonnés par leurs maîtres. Image d'illustration. (MAXPPP)
logo
Edité par Cécile MimautIsabelle DorfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Comme tous les ans, à la veille des vacances d’été, les refuges d’animaux, et notamment ceux de la SPA, doivent faire face à une vague d’abandons. Depuis le 1er janvier, 6 403 animaux ont été recueillis par 63 refuges répartis sur toute la France. C'est 4% de plus que l’an dernier sur la même période et 35% de plus qu’en 2014.

A Marseille, les responsables de la SPA poussent les murs pour pouvoir accueillir les animaux abandonnés. Tous les jours, il en arrive de nouveaux, déplore Xavier Bonnard, le président du refuge. "Les gens qui achètent un animal en décembre s'aperçoivent en juillet qu'ils partent en vacances et fin juin viennent nous déposer chats et chiens. Nous trouvons aussi encore des chiens sur les aires d'autoroute, des chiens attachés avec des laisses dans des forêts."

Une énorme souffrance pour les animaux 

Avec 200 chiens et 350 chats, le refuge de Marseille est plus que plein. Des animaux traumatisés pour la plupart d'avoir été abandonnés. "Certains ne bougent plus et se mettent dans un coin. Sinon il y a les hyper actifs stressés qui tournent en rond, arrêtent de manger. Il y en a qui dépriment, beaucoup se mangent les pattes", explique Bénédicte Asselineau, l'une des vétérinaires de la SPA. "L'abandon c'est énormément de souffrance", ajoute-t-elle.

Une souffrance qui touche aussi les chats, ajoute Maria, la responsable du secteur des félins. "Ils ont peur, ils paniquent, ils ne comprennent pas ce qui arrive, ils sont perdus, complètement, note-t-elle. Ça se voit dans leur yeux. Ils sont là dans un coin, ils ne bougent pas", poursuit la soigneuse pour qui il n'est pas rare de devoir nourrir un chat à la pipette "parce qu'il se laisse mourir de tristesse".

A Marseille, le reportage d'Isabelle Dor

00:00-00:00

audio
vidéo

Les refuges enregistrent 100 000 abandons chaque année en France, dont 60 000 rien que l'été. Afin de sensibiliser les propriétaires ou futurs propriétaires d'animaux, la SPA a lancé début juin une campagne contre l'abandon avec comme slogan "Trop de maîtres font fausse route, pas de prétexte à l'abandon!".