CARTE. Les attaques de loups en France depuis le début de l'année 2015

Selon "Le Parisien", l'Etat va autoriser davantage d'abattages de loups pour la période 2015-2016. Pourtant, le nombre d'attaques et de têtes de bétail tuées est stable en ce début d'année 2015. 

Des loups dans le parc de Sainte-Croix, à Rhodes (Moselle), le 30 mars 2015.
Des loups dans le parc de Sainte-Croix, à Rhodes (Moselle), le 30 mars 2015. (BRUNO MATHIEU / BIOSPHOTO / AFP)
avatar
Thomas BaïettoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'Etat veut tuer davantage de loups. Un arrêté va autoriser le "prélèvement" (l'abattage) de 36 loups entre juin 2015 et juin 2016, rapporte Le Parisien, lundi 8 juin. Cette indiscrétion – l'arrêté ne sera rendu qu'à la fin du mois – intervient quelques jours après l'attaque présumée d'un jeune homme dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il affirme avoir été encerclé par une meute à Seyne-les-Alpes, près de la ferme familiale. Depuis le début de l'année, le département est l'un des trois les plus touchés par le loup, avec les Alpes-Maritimes et le Var. Ci-dessous, les départements où des loups ont attaqué le bétail, et le nombre de victimes (ovins et veaux, principalement) constatées du 1er janvier au 31 mai.

L'arrêté vise sans doute à calmer la colère des éleveurs puisque le quota de "prélèvements" augmente de 50% par rapport à l'année 2014. Pourtant, les premiers chiffres de l'année 2015 ne montrent pas d'augmentation. Du 1er janvier au 31 mai, 490 d'attaques de loups ont été constatées en France, contre 561 à la même époque l'an dernier. Le nombre de têtes de bétail tuées augmente, lui, légèrement, passant de 1916 à 1974.

Pas d'augmentation donc, mais une stabilisation qui ne rassure pas pour autant les bergers. L'année 2014 est, en effet, la plus meurtrière depuis le retour du loup dans le pays, en 1993. L'an dernier, le nombre d'indemnisations – les animaux tués pour lesquels l'Etat reconnaît la responsabilité du loup et dédommage les éleveurs – a augmenté de 38%, pour atteindre 8 560 (sur 7,168 millions d'ovins en France en 2014).