Poussins broyés dans le Finistère : le couvoir et son patron condamnés à 19 000 euros d'amende

Plus de 100 000 poussins seraient morts étouffés ou broyés dans ce couvoir situé à Saint-Hernin, en 2014, selon l'association de défense des animaux L214.

Des poussins dans un élevage du Merzer (Côtes-d'Armor), en juin 2012.
Des poussins dans un élevage du Merzer (Côtes-d'Armor), en juin 2012. (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Le couvoir Saint-François de Saint-Hernin (Finistère) a été condamné, mardi 8 mars, à 15 500 euros d'amende pour avoir étouffé et broyé des poussins. Le dirigeant de l'entreprise a, lui, écopé de 3 500 euros d'amende, rapporte Ouest France

Daniel Glévarec échappe en revanche à la peine d'emprisonnement de six mois avec sursis initialement requise par le parquet pour "destruction volontaire et sans nécessité d'animal domestique". Le tribunal correctionnel de Brest a prononcé la relaxe du patron du couvoir pour ce chef.

Les maltraitances du couvoir envers les poussins avaient été révélées en novembre 2014, dans une vidéo de l'association de défense des animaux L214. Sur les images, filmées en caméra cachée par un intérimaire, on voit les oisillons jetés vivants dans des broyeurs. D'autres sont étouffés dans des sacs-poubelle. L214, qui estime à 100 000 le nombre de poussins tués de cette manière en 2014, avait déposé plainte contre le couvoir.