Défense animale : 15 000 euros d'amende requis contre deux militants de l'association L214

Deux militants de l'association de défense animale L214 comparaissent lundi au tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) pour s'être introduits mi-décembre dans l'abattoir d'Houdan.

Brigitte Gothiere et Sebastien Arsac, militants de L214, sont jugés, le 4 septembre 2017, pour s\'être introduits mi-décembre dans un abattoir à Houdan (Yvelines).
Brigitte Gothiere et Sebastien Arsac, militants de L214, sont jugés, le 4 septembre 2017, pour s'être introduits mi-décembre dans un abattoir à Houdan (Yvelines). (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le procureur du tribunal de Versailles (Yvelines) a requis, lundi 4 septembre, 15 000 euros d'amende, dont 10 000 euros avec sursis, contre deux militants de l'association L214, un groupe de défense animale. Les deux prévenus sont jugés pour "violation de domicile" et "tentative d'atteinte à la vie privée d'autrui". La décision sera rendue le 9 octobre à 14 heures.

Les deux militants comparaissent devant le tribunal de Versailles pour avoir caché des caméras, en décembre 2016, dans un abattoir d'Houdan, dans les Yvelines. Les caméras avaient pu filmer les étourdissements des porcs au CO2.

Les deux hommes avaient été convoqués une première fois en juin dernier. Mais le procès a été reporté en raison du dépôt tardif d'une question prioritaire de constitutionnalité. Selon les avocats de la défense, l'infraction ne peut s'appliquer, car "autrui", dans ce cas de figure, est une personne morale, en l'occurrence l'abattoir.