Maltraitance dans les abattoirs

Alès, Le Vigan, Brest, Mauléon-Licharre... Depuis plusieurs mois, l'association L214 a révélé, vidéos à l'appui, de nombreux cas de maltraitance envers des animaux dans des abattoirs français. 

Plusieurs de ces révélations ont même débouché sur des fermetures temporaires, et à l'ouverture d'enquêtes judiciaires. En mars 2016, après de nouvelles révélations, le gouvernement a ordonné l'inspection de tous les abattoirs français sous un mois.

Les abattoirs sont tenus depuis 2013 de désigner "un responsable du bien-être des animaux, qui est garant de la bonne application des mesures relatives au bien-être des animaux", selon le ministère de l'Agriculture. Les réglementations française et européenne prévoient en effet que le personnel des abattoirs soit formé afin "de ne pas faire souffrir les animaux dans toutes les opérations [d'acheminement] et de mise à mort", rappelle l'association L214.

123